3 TONTISSE


TONTISSE

TONTISSE

TONTISSE, papier de tenture

Le procédé du «veloutage» qui permet d’obtenir les papiers «tontisses» est toujours en usage. Il consiste à saupoudrer d’une manière égale, avec des hachures d’étoffes et des poudres colorées, des toiles ou des papiers sur lesquels on imprime au préalable, au moyen de bois gravés ou de cylindres, un mordant incolore sur lequel se fixent les poussières de «tontures». Ainsi apprêtés, tissus et papiers imitent tapisseries et riches étoffes. Cette technique, dont l’usage est attesté à Nuremberg vers 1470, s’appliquera avec beaucoup d’imperfection à des tentures murales dès le XVIe siècle, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. Au début du XVIIe siècle, Le François, à Rouen, et Lanyer, en Angleterre, font progresser un genre qui s’épanouit en Angleterre à la fin du siècle et dans la première moitié du XVIIIe siècle. À cette époque, les imitations de broderies, de damas et de velours anglais (flock papers ) sont introduites un peu partout et jusqu’en Amérique. En France, elles trouvent leur emploi à Versailles et dans les châteaux. Jean-Baptiste Réveillon commencera sa carrière en apprenant à les poser sur des toiles tendues sur des châssis, puis à les copier, à sa manière. Cependant, à peine ont-ils commencé à régner que les papiers dits tontisses, ou veloutés, ou floqués, ou soufflés se voient préférer les papiers peints à la détrempe dont Réveillon assure le succès. Pour autant, les tontisses n’ont jamais été abandonnées; elles font bon voisinage, sur un même lé, avec des impressions à la détrempe, et elles demeurent la meilleure imitation possible des étoffes les plus riches.

tontisse [ tɔ̃tis ] adj.
• 1690; tondiche XIIIe; d'un a. p. p. de tondre
Techn. Qui vient de la tonture du drap. Bourre tontisse : poussière de laine faite des poils des draps rasés. Toile, papier tontisse : toile et papier à tapisser sur lesquels on applique de la bourre tontisse, pour leur donner un aspect velouté.

tontisse nom féminin (de tondre) Panneau fait de particules de laines de couleur, hachées, fixées par un mordant sur une toile suivant un dessin déterminé (début du XVIIIe s.).

⇒TONTISSE, subst. fém.
A. — TEXT. Bourre qui vient du tondage du drap. Depuis près de dix ans on fait des tondeuses où l'aspiration se fait par les tourillons du porte-lame, qui est creux et forme lui-même hotte pour aspirer les tontisses (A. LAMBRETTE, Les Apprêts textiles, t. 1, 1949-50, p. 419).
B. — P. méton. Tenture faite de toile sur laquelle cette bourre est appliquée pour lui donner un aspect velouté. Une belle tontisse; tapisserie de tontisse (Ac. 1835, 1878).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. a) 1290 adj. (doc ds R. DE LESPINASSE, Métiers et corporations de Paris, t. 2, 1892, p. 692: bourre laniche et non condiche [lire tondiche]); 1410 bourre tondice (doc. Arch. Chauny ds GDF.); 1416 Corbie bourre tontiche (doc. ds THIERRY, Monuments inéd. hist. Tiers État, 1re série, t. 3, 1856, p. 537); 1690 bourre tontisse (FUR., s.v. bourre); b) 1762 subst. toiles et papiers de tontisses (L'Avant-coureur, 20 sept. d'apr. HAVARD 1890, col. 1368); 1780 papier tontisse (Journal gén. de France, 30 mars, ibid., col. 1369); c) 1759 subst. tentures de tontisse (Ann., aff. et avis div., 6 sept., ibid., col. 1368); 1766 p. ell. tontisse (Arrêt du Conseil d'État, 1er déc., ibid.). Dér. de tondre; suff. -isse (lat. -icia); la forme tontisse, d'apr. tonte.

tontisse [tɔ̃tis] adj. et n. f.
ÉTYM. 1690; tondiche, 1290; tondice, déb. XVe; de tonte.
Technique.
1 Qui vient de la tonture du drap. || Bourre tontisse : poussière de laine faite des poils des draps rasés. || Toile, papier tontisse : toile et papier à tapisser sur lesquels on applique de la bourre tontisse, pour leur donner un aspect velouté.
2 N. f. (1766). Toile tontisse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TONTISSE — adj. f. Il se dit De l espèce de bourre qui tombe des draps lorsqu on les tond. Bourre tontisse, ou Tonture.   Il est aussi substantif, et signifie, Une sorte de tenture faite de toile, sur laquelle on a appliqué des tontures de drap pour figurer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tontisse — (ton ti s ) adj. 1°   Qui vient de la tonture des draps. Bourre tontisse ou tonture. 2°   S. f. Tenture faite de toile, sur laquelle on a appliqué des tontures de draps pour figurer des étoffes. 3°   Papier tontisse, papier de tenture fait de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bourre — 1. bourre [ bur ] n. f. • XIIIe; lat. burra « laine grossière » 1 ♦ Amas de poils, détachés avant le tannage de la peau de certains animaux à poils ras et servant à garnir les harnais, les bâts (⇒ feutre). Tirer la bourre de la peau d un bœuf. ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • bourré — 1. bourre [ bur ] n. f. • XIIIe; lat. burra « laine grossière » 1 ♦ Amas de poils, détachés avant le tannage de la peau de certains animaux à poils ras et servant à garnir les harnais, les bâts (⇒ feutre). Tirer la bourre de la peau d un bœuf. ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • flocage — [ flɔkaʒ ] n. m. • 1938; de l angl. flock « bourre de laine » ♦ Techn. Procédé qui consiste à projeter des fibres sur une surface (dite floquée) pour lui donner l aspect du velours. ● flocage nom masculin Application de fibres plus ou moins… …   Encyclopédie Universelle

  • tonte — [ tɔ̃t ] n. f. • 1387; fém. subst. de l a. p. p. de tondre 1 ♦ Action de tondre. Tonte des moutons. Tonte des gazons. Déchets de tonte. 2 ♦ (1694) Laine obtenue en tondant les moutons. Produit de la tonte. ● tonte nom féminin (de tondre) Action… …   Encyclopédie Universelle

  • tonture — [ tɔ̃tyr ] n. f. • XIIIe; de tonte 1 ♦ Techn. Action de tondre le drap; le poil tondu. ⇒ tondage. 2 ♦ (1643; du sens anc. « élagage, émondage ») Mar. Vx Plancher de revêtement des préceintes; manière dont les préceintes se relèvent. ♢ Mod.… …   Encyclopédie Universelle

  • BOURRE — s. f. Amas de poils détachés de la peau de certains animaux à poil ras, tels que les boeufs, les vaches, les chevaux, etc. La bourre sert à garnir des selles, des bâts, des tabourets, etc. Blanc de bourre : voyez BLANC.  Bourre de laine, ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PAPIER — s. m. Composition faite ordinairement de vieux linge détrempé dans l eau. pilé par des maillets ou broyé par des cylindres armés de lames, et réduit en pâte, ensuite étendu par feuilles, que l on fait sécher, soit à l air, soit sur des cylindres… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Bourre — (frz. Burr), das Füllhaar zum Polstern; B. de laine (de lähn), die Schlagwolle; B. de tontisse (de tongtiss). Scheerwolle; B. de soie (de soah), Flockseide, Wirrseide, leichter Seidenstoff aus Lyon; B. de Magnesie (de Manjesih), gestreiftes… …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.